{"container_class":"u-menu u-menu-one-level u-offcanvas u-menu-1","menu_class":"u-nav u-unstyled","item_class":"u-nav-item","link_class":"u-button-style u-nav-link","link_style":"","submenu_class":"u-h-spacing-20 u-nav u-unstyled u-v-spacing-10 u-block-5c67-39","submenu_item_class":"u-nav-item","submenu_link_class":"u-button-style u-nav-link u-white","submenu_link_style":"","r_menu_class":"u-align-center u-nav u-popupmenu-items u-unstyled u-nav-2","r_item_class":"u-nav-item","r_link_class":"u-button-style u-nav-link","r_link_style":"","r_submenu_class":"u-h-spacing-20 u-nav u-unstyled u-v-spacing-10 u-block-5c67-41","r_submenu_item_class":"u-nav-item","r_submenu_link_class":"u-button-style u-nav-link","r_submenu_link_style":"","theme_location":"primary-navigation-1","menuInfo":{"id":"primary-navigation-1","name":"Primary Navigation"},"is_mega_menu":false,"mega_menu":{}}

Le tableau moléculaire

Depuis de nombreuses années lorsque je montre le fameux tableau moléculaire aux stagiaires, tous sans exception retiennent leurs respirations et se demande comment vont-ils comprendre ce que veut dire ce fameux tableau ! médecins, pharmaciens, infirmières, etc…ont une grande peur qui s’emparent d’eux et une véritable inquiétude se dessinent sur leurs visages. Pourtant, il est nécessaire de comprendre pourquoi les molécules chimiques naturelles ont pleinement leurs places car si une huile essentielle est anti infectieuse et en même temps relaxante mais aussi anti brulure, voir aussi anti poux c’est bien parcequ’elle contient plusieurs molécules chimiques naturelles. 

Lors de mes formations et de mes conférences, les participants me demande toujours pourquoi les huiles essentielles ont plusieurs indications thérapeutiques. Effectivement chaque huile essentielle qui existe dans le monde contient toujours au moins quatre ou cinq propriétés thérapeutiques. Vous avez constaté qu’en frottant des brins de lavande ou de thym dans vos mains se dégagent un parfum de lavande ou de thym. Ce ne sont que la résultante de molécules aromatiques que vous sentez dont les noms se nomment alcools, ether, esters, phénols, terpènes, etc ….Certaines huiles essentielles se ressemble olfactivement comme l’eucalyptus Radiata, le Ravintsara car ces deux huiles essentielles possèdent en commun les même molécules chimiques mais avec des pourcentages différents. 
Exemple L’Eucalyptus Radiata contient environ 30% d’alcool et 70 % d’Oxyde et le Ravinstara 40% d’alcool et 50% d’Oxyde.  
Alors courage...

Fonctionnement 
Sans la curiosité de l’esprit, que serions‑nous ?
Telle est bien la beauté et la noblesse de la science, désir sans fin de repousser les frontières du savoir, 
de traquer les secrets de la matière et de la vie sans idée préconçue des conséquences éventuelles.
Marie Curie, physicienne, scientifique (1867‑1934)

Ce sont ces molécules et leurs proportions qui constituent l’identité propre à chaque huile et qui déterminent ses propriétés, son champ d’action, sa toxicité et, par conséquent, ses précautions d’emploi. Il est donc impératif de savoir précisément ce que contient une huile essentielle pour l’utiliser en toute sécurité et s’assurer du meilleur résultat. Voilà en quoi le chémotype s’avère indispensable. Environ 10  000  molécules ont été identifiées jusqu’à présent. La plupart des huiles essentielles sont polymoléculaires, c’est‑à‑dire composées de quelques molécules en grande quantité, plus une multitude d’autres en très faible quantité, voire à l’état de traces. Il existe deux modes d’action des molécules : direct et indirect. L’action est directe lorsque les molécules agissent directement sur les micro‑organismes pathogènes ou sur une fonction physiologique particulière (action sympathomimétique, parasympathicomimétique, sympatholytique et parasympathicolytique). L’action est indirecte lorsque les molécules interviennent sur des processus biologiques : elles sont alors intégrées aux réactions biochimiques physiologiques entraînant la modification du terrain de manière locale ou générale. Les molécules aromatiques représentent à la fois de la matière, de l’énergie et de l’information. L’action indirecte énergétique agit par la modification du terrain par l’apport d’électrons (négativation, donc une action apaisante), la captation d’électrons (positivation, donc une action tonifiante) ou par un apport de protons (acidification du sang, donc une action antidégénérescente). L’action indirecte informationnelle peut être exogène, par l’influence des odeurs sur la pychè et la mémoire, ou bien endogène, par une réaction neurologique et endocrinienne.

Les familles chimiques 
L​’analyse biochimique des huiles essentielles par chromatogramme en phase gazeuse renseigne sur leur composition exacte. Elle permet de les classer par chémotypes, des familles chimiques à composants, propriétés thérapeutiques et contre‑indications spécifiques.

Une quinzaine de grandes familles chimiques ont été dénombrées  : acides, aldéhydes, cétones monoterpéniques, cétones sesquiterpéniques et diterpéniques, coumarines, esters, éthers, lactones, monoterpènes, alcools, monoterpénols, oxydes, phénols, sesquiterpènes et azulènes, auxquels s’ajoutent les sesquiterpénols. Lors de mes formations et de mes conférences, une question revient sans cesse  : pourquoi les huiles essentielles ont‑elles plusieurs indications thérapeutiques  ? Effectivement, chaque huile essentielle existant dans le monde en possède toujours au moins quatre ou cinq. Vous n’aurez pas manqué de constater qu’un parfum de lavande ou de thym se dégage de brins de ces plantes frottés entre vos doigts. Ce que vous sentez alors sont les molécules aromatiques dénommées alcools, éther, esters, phénols, terpènes, etc. Certaines huiles essentielles se ressemblent olfactivement, comme l’eucalyptus radié et le ravintsara, car tous deux possèdent les mêmes molécules chimiques, mais en pourcentages différents  : exemple  : environ 30  % d’alcool et 70  % d’oxyde pour le premier, 40 % d’alcool et 50 % d’oxyde pour le second. 

LES INDICATIONS THERAPEUTIQUES DES MOLECULES CHIMIQUES

ANTIFONGIQUES
Phénols
Alcools
Aldéhydes
Cétones
Alcools et lactones sesquiterpèniques
ANTIVIRALES

Monoterpènes
Oxydes

ANTIPARASITAIRES
Phénols

ANTI-INFLAMMATOIRES
Aldéhydes
Sesquiterpénes

ANTI-CATARRHALES

EXPECTORANTES

MUCOLYTIQUES
Oxydes
Cétones

RELAXANTES APAISANTES

Ethers
Esters
Terpènes C10


Introduction les molécules chimiques en détail


Les acides

Les alcools

Les aldéhydes

Les cétones


Les coumarines

Les esters

Les éthers

Les lactones

Les phénols

Les oxydes

Les terpènes


Introduction Les huiles essentielles sont constituées de molécules chimiquement définies et clairement identifiées et quantifiées lors de la distillation.
Ce sont ces molécules et leurs proportions qui constituent l'identité propre à chaque huile, et qui déterminent leurs propriétés, leurs champs d'action, leurs toxicités et donc leurs précautions d'emploi.
Il est donc fondamental de savoir précisément ce que contient une huile essentielle pour l'utiliser en sécurité et surtout pour se garantir le meilleur résultat en fonction de ce que l'on attend d'elle. C'est en cela que le chémotype est indispensable. Il existe environs 10 000 molécules identifiées aujourd'hui. La plupart des huiles essentielles sont polymoléculaires, ce qui veut dire qu'elles sont composées de quelques molécules en grande quantité, plus d'une multitude d'autres en très faible quantité, voire à l'état de traces.
Les molécules agissent sur le plan de la matière, de l'énergie et de l'information à travers trois modes d'action : directe, indirecte et énergétique. L'action directe des molécules est une activité chimique agissant soit par toxicité sur les micro-organismes des agents pathogènes, soit sur les récepteurs nerveux par une action para ou sympathomimétique, soit sur une fonction physiologique par phénomène de bio réactivité.
L'action indirecte énergétique agit par la modification du terrain par l'apport d'électrons (négativation, donc une action apaisante), la captation d'électrons (positivation, donc une action tonifiante), ou par un apport de protons (acidification du sang donc une action anti-dégénérescente).Introduction Les acides Les alcools Les aldéhydes Les cétones Les coumarines Les esters Les éthers Les lactones Les oxydes Les terpènes

Une huile essentielle est un produit vivant. Cela veut dire que la composition moléculaire d'une huile issue de plantes de la même espèce, par exemple la Lavande Officinale, ne sera pas la même d'une année à l'autre, ni même d'un lot à l'autre. Et cette différence est due, d'une part au biotope dans laquelle la plante a évolué, (la nature du sol, la période d'ensoleillement, l'altitude, son environnement, etc... ) mais également à la façon dont elle a été récoltée, stockée puis distillée.

Les molécules agissent sur le plan de la matière, de l'énergie et de l'information à travers trois modes d'action : directe, indirecte et énergétique.

L'action directe des molécules est une activité chimique agissant soit par toxicité sur les micro-organismes des agents pathogènes, soit sur les récepteurs nerveux par une action para ou sympathomimétique, soit sur une fonction physiologique par phénomène de bio réactivité.

L'action indirecte énergétique agit par la modification du terrain par l'apport d'électrons (négativation, donc une action apaisante), la captation d'électrons (positivation, donc une action tonifiante), ou par un apport de protons (acidification du sang donc une action anti-dégénérescente).

L'action indirecte informationnelle peut être exogène, par l'influence des odeurs sur la psyché et la mémoire, ou endogène, par une réaction neurologique et endocrinienne. 

Les acides 
Les acides sont des anti-inflammatoires remarquablement puissants. Et même si on les trouve généralement à l'état de traces, ils restent très actifs.

Propriétés : 
++++ Anti-inflammatoires 
+++ Anti-spasmodiques 
+++ Antalgiques 
+++ Hypothermisants 
+++ Hypotenseurs 
Action négativante ++

Toxicité : Les acides n'ont pas de toxicité et sont généralement bien tolérés.

Les principaux acides : 
Benzoïque 
Campholénique 
Citronnellique 
Géranique 
Myrténique 
Pinonique 
Salicylique 

Quelques huiles essentielles contenant des acides : 
Bois de Santal - Bouleau jaune - Gaulthérie - Genévrier commun - Giroflier - Vétiver 

Les alcools 
Les alcools sont un terme générique incluant les monoterpénols, les phénols, les sesquiterpénols et les diterpénols. Ce sont des anti-infectieux plus ou moins puissants. Ils agissent soit en neutralisent les germes pathogènes soit directement sur le terrain en le rééquilibrant. Ils ont également une action immunostimulante et neuro-tonifiante. Ils sont indiqués dans toutes les pathologies microbiennes, bactériennes, virales et fongiques. Leur toxicité n'est pas la même selon la famille biochimique.

LES MONOTERPENOLS 
ou alcools monoterpéniques (Suffixe en "ol") : Les monoterpénols sont de puissants anti-infectieux à large spectre, bactéricides, viricides et fongicides. Ils sont tonifiants et renforcent le système immunitaire. Ils ont une action beaucoup plus douce que les phénols et peuvent être utilisés dans les traitements de longue durée.
Propriétés : 
+++ Antibactériens 
+++ Antiviraux 
+++ Antifongiques 
+ Antiparasitaires 
+++ Neurotoniques 
Action positivante ++

Toxicité : 
Les monoterpénols ne présentent pas la toxicité des phénols. Ils peuvent être appliqués sans irritation sur la peau, même purs sur une petite surface. Ils sont indiqués pour le traitement des enfants et des personnes âgées.

Les principaux monoterpénols : 

Alpha terpinéol 
Anisol Atlantol 
Bornéol Citronnelol 
Géraniol 
Lavandulol 
Linalol 
Menthol 
Nérol 
Pinocarvéol 
Piperitol 
Terpinène 1 ol 4 
Thujanol 

Quelques huiles contenant des monoterpénols : 
Bois de rose - Géranium rosat - Laurier noble - Lavande aspic - Lavande vraie - Marjolaine des jardins - Menthe poivrée - Niaouli - Palmarosa - Petit grain bigarade - Tea-tree - Thym thujanol - Ylang-ylang 

Les aldéhydes Il existe deux sortes d'aldéhydes, les aromatiques et les terpéniques.

LES ALDHÉYDES AROMATIQUES
: On les appelle également aldéhydes cinnamiques. Ils sont d'excellents anti-infectieux, antiviraux, antimicrobiens, antiparasitaires et antifongiques. On les réserve aux cas difficiles, et aux échecs par d’autres huiles essentielles.

Propriétés : 

++++ Antibactérienne 
+++ Antivirale 
+++ Antifongique 
+++ Anti-parasitaire 
+++ Stimulante immun 
+++ Tonique générale 
Action positivante +++

Toxicité :
Dermocaustiques, les aldéhydes aromatiques sont particulièrement irritants pour la peau et les muqueuses. Pour un usage cutané, il faut impérativement diluer à 5 % maximum dans une huile végétale de bonne qualité. Et en interdire l'usage chez les enfants de moins de cinq ans.

Les principaux aldéhydes aromatiques : 
Benzaldéhyde 
Cinnamaldéhyde 
Cuminaldéhyde 

Quelques huiles essentielles contenant des aldéhydes aromatiques : Cannelle de Ceylan (é) - Cumin des prés

LES ALDHÉYDES TERPÉNIQUES
(Suffixe en "al") : L
es aldéhydes terpéniques sont de remarquables anti-inflammatoires. Appliqués sur la peau, ils chauffent localement et soulagent ainsi l'inflammation. Ils sont calmants, sédatifs, spasmolytiques et antalgiques. On les utilise dans les pathologies rhumatismales, articulaires et tendineuses et les pathologies affectant le système nerveux.

Propriétés : 

++++ Anti-inflammatoires 
+++ Calmants et sédatifs 
+++ Antifongiques 
+++ Antiviraux 
+++ Stomachiques et eupeptiques 
++ Antibactériens 
++ Litholytiques 
++ Hypotenseurs 
+ Aseptisants atmosphériques 
Action négativante +++

Toxicité :
Moins dermocaustiques que les aldéhydes aromatiques, les aldéhydes terpéniques sont tout de même irritants pour la peau. On veillera donc à les diluer dans une huile végétale de bonne qualité de 20 à 50 % selon l'huile et la tolérance cutanée de la personne. Les diluer à 10% pour un enfant.

Les principaux aldéhydes terpéniques : 
Anisial 
Citral 
Citronnellal 
Géranial 
Irodial 
Myrténal 
Néral 
Phéllandral 

Quelques huiles essentielles contenant des aldéhydes terpéniques : Citronnelle de Java - Eucalyptus citronné - Géranium rosat - Lemongrass Litsée citronnée - Myrte commun - Verveine citronnée 

Les cétones (Suffixe en "one") 
Les cétones sont des molécules très actives et rapidement toxiques. Il faut donc les utiliser avec prudence et discernement. Les cétones fluidifient les mucosités, les graisses et le sang. Ils sont également cicatrisants et régénérants du tissu cutané. On les utilise contre les infections virales, bactériennes et parasitaires qui produisent du mucus, tant sur le plan respiratoire que gynécologique.

Propriétés : 

++++ Mucolytiques respiratoires et gynécologiques 
++++ Lipolytiques puissants 
++++ Desclérosants efficaces 
++++ Parasiticides grâce à sa toxicité 
++++ Antivirales 
+++ Cholalogues et cholérétiques 
++ Cicatrisants Action négativante 
+++ à faible dose

Toxicité :
Les cétones sont difficiles d'emploi car ils ont un effet d'inversion. A faible dose, ils sont négativants, calmants et sédatifs. Lorsque l'on augmente les doses ou que les doses sont répétées, ils deviennent toxiques pour le système nerveux, stupéfiants et peuvent entraîner des crises d'épilepsie. Les cétones ont également une action abortive. Ils sont totalement interdits d'usage à la femme enceinte et allaitante, à l'enfant de moins de 10 ans et aux personnes âgées dont le système nerveux est fragile. Dans tous les cas, il faut consulter un aromathérapeute.

Les principaux cétones :
 
Atlantone Bornéone (camphre) 
Carvone Cryptone 
Fenchone 
Isothujone 
Italdione 
Menthone 
Pinocamphone 
Pinocarvone 
Pipéritone 
Pulégone 
Thujone 
Verbénone 

Quelques huiles essentielles contenant des cétones : Absinthe - Armoise arborescente - Carvi - Cèdre de l’Atlas - Eucalyptus globuleux - Eucalyptus mentholé - Helichryse italienne - Hysope officinale - Lavande stoechade - Menthe poivrée - Menthe pouillot - Myrrhe - Romarin CT camphre - Romarin CT verbénone - Sauge officinale - Thuya - Vétiver 

Les coumarines Les coumarines existent le plus souvent à l'état de traces dans les huiles essentielles. Elles restent toutefois très efficaces. Elles sont calmantes du système nerveux et apportent une grande détente. Les furocoumarines qui se trouvent dans les citrus sont très agréables, apaisants et décontractants en diffusion.

Propriétés : 

++++ Sédatives, anti-convulsives, hypnotiques 
++++ Anticoagulantes 
+++ Antispasmodiques 
++ Hypotensives 
++ Hypothermisantes 
++ Anti-parasitaires 
Action négativante +

Toxicité :
Les furocoumarines sont photosensibilisantes. Il ne faut donc pas s'exposer au soleil après une application cutanée ou une prise par voie orale. Le risque est d'attraper un coup de soleil, ou des taches brunes sur la peau. Les furocoumarines restent présentes longtemps dans l'organisme, voire plusieurs jours en cas d'admission de forte dose. Les pyrannocoumaries sont toxiques pour le foie. (Khella)

Les principales coumarines : 

Angélicine furocoumarine 
Bergamotine furocoumarine 
Bergaptène furocoumarine 
Citroptène 
Coumarine 
Herniarine 
Limettine 
Psoralène 
Umbelliprénine 
Visnadine pyrannocoumarine 

Quelques huiles essentielles contenant des coumarines : Angélique archangélique - Bergamote - Camomille Allemande - Cannelle de Ceylan - Citron - Estragon - Khella - Limetier - Livèche - Mélisse officinale - Mandarine - Orange amère - Orange douce - Pamplemousse - Verveine citronnée 

Les esters (Suffixe en "yle") Les esters sont d'excellents antispasmodiques et anti-inflammatoires. Ils sont calmants, sédatifs tout en étant toniques. Ils rééquilibrent ainsi le système nerveux et régulent les arythmies.

Propriétés :
 
+++ Antispasmodiques 
+++ Calmants et sédatifs 
+++ Hypotenseurs 
+++ Anti-inflammatoires 
+++ Antalgiques 
Action négativante +++

Toxicité :
Les esters n'ont pas de toxicité aux doses physiologiques. Ils sont généralement bien tolérés.

Les principaux esters :
 
Acétate d’eugényle 
Acétate de bornyle 
Acétate de citronnellyle 
Acétate de génaryle 
Acétate de linalyle 
Acétate de menthyle 
Acétate de néryle 
Acétate de terpényle 
Benzoate de benzyle S
alicylate de méthyle 

Quelques huiles essentielles contenant des esters : Bouleau jaune - Camomille noble - Ciste ladanifère - Epinette noire - Gaulthérie couchée - Géranium rosat - Hélichryse italienne - Laurier noble - Lavande vraie - Lavandin - Néroli - Palmarosa - Petit grain - Rose de Damas - Sapin de Sibérie - Sauge sclarée - Verveine citronnée - Ylang-Ylang

Les éthers Les éthers sont des antispasmodiques exceptionnels. Ils ont également une action calmante, sédative et rééquilibrante du système nerveux. Antalgiques, antiviraux, ils ont également des propriétés anti-allergiques.

Propriétés : 

++++ Antispasmodiques majeurs 
+++ Antalgiques puissants 
++ Anti-inflammatoires 
++ Antiviraux 
++ Anti-allergiques 

Toxicité :
Les éthers sont irritants pour le tissu cutané. Il convient de les diluer à 50 % maximum dans une huile végétale de bonne qualité.

Les principaux éthers : 
Carvacrol méthyl éther 
Méthyl chavicol 
Méthyl eugénol 
Thymol méthyl 
éther Trans-anétole 

Quelques huiles essentielles contenant des éthers : Anis étoilé - Badiane - Basilic exotique - Estragon - Fenouil doux - Laurier noble 

Les lactones Les lactones se trouvent le plus souvent à l'état de traces dans les huiles essentielles, ce qui en limite la toxicité. Ils ont les mêmes propriétés que les cétones, mais en plus puissants. Ils s'avèreront efficaces dans les pathologies à production de mucus, comme les bronchites chroniques ou les bronchites spasmodiques.

Propriétés : 
++++ Mucolytiques et expectorantes 
+++ Cholalogues et cholérétiques 
+++ Anti-infectieuses +++ Antifongiques 
+++ Anti-parasitaires 
+++ Hépatostimulantes 
+++ Antispasmodique 
++ Antitumorales 
Action positivante +

Toxicité :
Les lactones présentent la même neurotoxicité que les cétones, s'ils sont pris à forte dose. Ils peuvent s'avérer allergisants par voie cutanée. Ils sont interdits à la femme enceinte et allaitante, ainsi qu'à l'enfant de moins de 10 ans et aux personnes âgées présentant une fragilité du système nerveux.

Les principaux lactones : 
Alantolactone 
Costunolide 
Santalolactone 

Quelques huiles essentielles contenant des lactones : Achillée millefeuille - Inule odorante - Laurier noble 

Les oxydes Les oxydes sont des expectorants et antiviraux remarquables. Ils ont des propriétés décongestionnantes, mucolytiques et expectorantes. On retrouve le 1,8 cinéole dans un grand nombre d'huiles essentielles.

Propriétés : 
+++ Expectorants puissants 
+++ Antiviraux 
+++ Immunomodulants 
++ Décongestionnants respiratoires 
++ Mucolytiques ++ Antibactériens 
++ Antifongiques 
Action positivante ++

Toxicité : Les oxydes ne présentent pas de toxicité. Ils sont remarquablement bien tolérés par la peau sur laquelle ils peuvent être appliqués purs, sur une petite surface. Attention toutefois à la qualité de l'huile, car le 1,8 cinéole peut être de synthèse et dans ce cas, il peut provoquer une crise sur un terrain asthmatique. Les principaux oxydes : 1,8 cinéole Linaloloxyde Quelques huiles essentielles contenant des oxydes : Eucalyptus radié - Hysope couchée - Laurier noble - Lavande aspic - Mandravasarotra - Myrte ct cinéole - Niaouli - Romarin CT cinéole 

Les phénols
Lors des formations sur les huiles essentielles que je propose aux pharmaciens et aux préparateurs d’officine, je me rends systématiquement compte que les cursus en aromathérapie dispensés par des organismes réputés ou des universités, comme la faculté de pharmacie de Lyon, sont purement théoriques et pèchent par un manque d’application pratique. C’est bien dommage, car ces essences de plantes apparemment sans danger sont extrêmement puissantes et il me semble qu’en matière d’huiles essentielles, un enseignement pratique sur leur manipulation et leur « dégustation » s’impose pour réaliser pleinement et objectivement que cette médecine n’est pas aussi douce que cela  ! Sans compter que les conseils d’utilisation fournis par les différents laboratoires en France et figurant sur les emballages des huiles essentielles sont peu clairs et peuvent s’avérer lourds de conséquences ! Prenons par exemple les huiles essentielles à phénols, les plus puissantes en aromathérapie. Il est mentionné à ce jour sur tous les supports pédagogiques, comme l’indiquent d’ailleurs également les laboratoires spécialisés ou les organismes de formation, de verser 2  gouttes d’huile essentielle de thym à thymol sur un comprimé neutre, à prendre pas plus de 4  fois par jour. Avez‑vous déjà testé une goutte d’huile essentielle de thym à thymol ? Une goutte d’huile essentielle n’est pas une goutte d’eau ! Que ressent‑on ? L’impression de croquer une cuillère à soupe de grains de poivre noir mélangés à un bon piment rouge ! Vous renoncerez aussitôt à vous soigner avec des huiles essentielles ! Le goût si fort et piquant vous dissuadera à jamais de retenter l’expérience, tant votre gorge et votre bouche en garderont un souvenir impérissable !
Les séances de «  dégustation  » donnent généralement lieu à de bonnes crises de fou rire parmi l’assemblée, et des grimaces dignes d’un film d’horreur ne manquent pas de se dessiner sur les visages des courageux participants  ! Heureusement, ils sont prévenus et savent qu’une cuillère à soupe d’huile d’amande douce ou d’olive les attend pour que chacun reprenne ensuite ses esprits ! Tous les laboratoires d’huiles essentielles mentionnent un tel mode d’emploi pour celles à phénols : comment se fait‑il qu’aucun patient n’ait encore jamais protesté  ? C’est d’autant plus dommage que les huiles essentielles à phénols font véritablement des merveilles pour guérir d’importantes infections comme la bronchite, la grippe ou la gastro‑entérite. Mais les non‑initiés devront bien prendre garde et, surtout, éviteront de les consommer de la façon couramment préconisée. Propriétés  : anti‑infectieux à large spectre, antibactérien, antiviral, fongicide, antiparasitaire, tonifiant, immunostimulant, hyperthermisant, hypertension 

Principaux phénols :
carvacrol, thymol, eugénol Huiles essentielles à phénols  : thym à thymol, thym à feuilles de sarriette, sarriette des montagnes, clou de girofle, cannelle de Chine, cannelle de Ceylan, origan compact, origan vert, origan d’Espagne, encens Attention  : par voie orale, les huiles essentielles à phénols sont réservées à l’adulte à partir de 12 ans. 
Leur puissance suppose de ne les adopter que durant une courte période de 7  jours maximum, en raison de leurs effets indésirables (hépatotoxique). 
L’huile essentielle de citron les empêchera d’agresser le foie : 2 gouttes d’huile essentielle à phénols + 2 gouttes d’huile essentielle de citron sur un demi‑morceau de sucre trempé d’huile végétale à croquer 3  fois par jour pendant 7 jours maximum. 
En cas d’application accidentelle sur la peau ou les muqueuses, il conviendra de recourir immédiatement à une huile végétale adoucissante versée en quantité abondante, puis essuyée. 
Éviter l’eau. En cas de projection dans l’œil, appliquer 20 secondes sur la paupière close un coton imprégné d’huile végétale (olive, amande douce, noisette, etc.). 
En cas de gorge «  brûlée  » par une huile essentielle, tremper un morceau de sucre dans de l’huile végétale et le croquer, puis avaler une cuillère à café d’huile végétale : au bout de 10 secondes, la sensation de brûlure aura disparu. 
Les huiles essentielles à phénols sont immunodépressives à long terme ou à des doses trop élevées.

Les terpènes Les monoterpènes et sesquiterpènes sont des molécules très répandues dans les huiles essentielles.

LES MONOTERPÈNES : 
Les monoterpènes sont de puissants décongestionnants respiratoires et lymphatiques. En diffusion, ils ont une grande efficacité antiseptique. On retrouve le limonène dans la majorité des agrumes. Ils sont antalgiques, stimulants du système immunitaire et certains monoterpènes que l'on trouve dans le Pin Sylvestre et l'Epinette Noire ont une activité cortison-like.

Propriétés : 
+++ Lymphotoniques 
+++ Cortison-like 
+++ Expectorants balsamiques 
+++ Stimulants cortico-surrénaliens 
++ Décongestionnants respiratoires 
++ Antiseptiques atmosphériques 
++ Antiviraux 
++ Stimulants digestifs 
Action positivante +++

Toxicité :
Les monoterpènes sont dermocaustiques. Pour une application cutanée, diluer à 50 % dans une huile végétale de bonne qualité. Attention à la qualité de l'huile essentielle, on retrouve très souvent des huiles falsifiées avec de la térébenthine ou même du white spirit.

Les principaux monoterpènes : 

Alpha et beta pinène 
Camphène 
Carvène 
Delta 3 carène 
Limonène 
Myrcène 
Parcymène 
Phellandrène 
Sabinène 
Terpinène 
Terpinolène 
Thuyène 

Quelques huiles essentielles contenant des monoterpènes : Angélique archangélique - Cyprès de Provence - Epinette noire - Genévrier commun - Laurier noble - Lentisque pistachier - Niaouli - Origan compact - Pin sylvestre - Sarriette des montagnes - Tea-tree

LES SESQUITERPÈNES :
Les sesquiterpènes se trouvent en faible quantité dans les huiles essentielles. Ils sont généralement issus du bois des arbres. Ils sont hypotenseurs, calmants et sédatifs, ils ont également des propriétés anti-allergiques, antalgiques. Le chamazulène a des propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires ,remarquables. C'est lui qui donne cette magnifique couleur bleue sombre aux huiles qui en contiennent. Contrairement aux monoterpènes, ils sont mieux tolérés par la peau et ne provoquent pas d'irritation cutanée.

Propriétés : 
++++ Anti-inflammatoires 
+++ Décongestionnants veineux et lymphatiques 
+++ Calmants ++ Hypotenseurs 
++ Antiallergiques 
Action négativante +

Les principaux sesquiterpènes :
 
Alpha guaiène 
Cadinène Cédrène 
Beta caryophyllène Chamazulène 
Elémène 
Farnésène 
Himachalène 
Sélinène 
Viriflorène 

Quelques huiles essentielles contenant des sesquiterpènes : Achillée millefeuille - Camomille Allemande - Cèdre de l’Atlas - Encens Genévrier de Virgine Gingembre - Myrrhe - Patchouli - Tanaisie annuelle - Vétiver - Ylang-Ylang

fr French
X